top of page

Le Test de Rorschach: Les Analyses Psychologiques Avec Les Taches d'Encre

Le test de Rorschach est un outil de psychanalyse inventé par le psychanalyste Hermann Rorschach en 1921. Il consiste en une série de planches graphiques présentant des taches symétriques qui sont proposées à la libre interprétation de la personne évaluée. Analysées par la personne administrant le test, les réponses fournies servent à évaluer la personnalité et la santé mantale du sujet.


Le test projectif de Rorschach est généralement associée à la paréidolie et au codage prédictif. Le paréidolie est basé sur l'interprétation personnelle des formes indéfinies comme des formes reconnaissables. Le test est censé faire appel à la fois à la sensorialité du sujet et à son inconscient mais surtout à sa capacité projective à partir de son interprétation libre des tâches.


Le Rorschach est utilisé comme un outil de diagnostic avec le TAT (Thematic Apperception Test) dans la démarche de l'examen psychologique qui se conclut par un rapport d'analyse. L'examen psychologique sert au diagnostic, à l'indication d'un traitement comme psychothérapie psychanalytique ou encore à étayer le travail d'expertise. L'examiné doit être informé sur le contexte et sur le but de l’examen. Utiliser des méthodes projectives dans des contextes imprécis ou pour satisfaire la curiosité des autres n'est pas déontologique.




En Suisse, un jeu d'enfant appelé ‘klecksographie’ consistait à déposer une goutte d'encre sur une feuille de papier que l'on pliait pour obtenir diverses formes d'oiseaux ou de papillons. En 1911, Rorschach a recueilli avec Konrad Gehring, un ami d'enfance qui était instituteur, les réponses d'enfants et d'adultes face à une série de taches d'encre. Rorschach a noté alors que certains malades mentaux semblaient répondre de façon caractéristique à ce test. En particulier, ceux souffrant de schizophrénie, maladie récemment identifiée par Eugen Bleuler qui était aussi le directeur de thèse de Hermann Rorschach, ont donné des reponses similaires. Puisque son découvert n’a pas eu beaucoup de succées, H. Rorschach a abandonné rapidement ce projet.


Quelques années plus tard, un psychiatre d'origine polonaise, Szymon Hens, dans sa thèse de doctorat, également sous la direction de E. Bleuler à Zurich, a recueilli de façon systématique les réponses que donnèrent des centaines de sujets face à des tâches d'encres. La présentation de ces résultats a incité Rorschach à reprendre ses travaux avec les taches d'encre. Son objectif n’était pas d’intéresser au contenu des réponses mais aux caractéristiques de ces réponses. Pour cela, il a développé un système de codage des réponses inspiré du mouvement de la psychologie de la forme.


Dans la volonté de raffiner son matériel, Hermann Rorschach a élaboré une méthode pour créer ces taches d'encre. Après quelques années de recherche, ses premiers résultats ont indiqué que, sur la base des réponses à ces taches d'encre, il était notamment possible de distinguer les malades schizophrènes des autres pathologies mentales.



Durant le test de Rorschach, le participant interprète les dix cartes en fonction des couleurs et des formes sur la carte. À ce moment, il peut tenir la carte à plat, à l'envers ou de côté et interpréter l'image qu'il voit comme il le souhaite. Il peut faire plus d'un commentaire pour une image. Le psychologue menant l'expérience évalue les réactions et les commentaires du participant. Ces observations sont ensuite compilées en fonction du profil de la personne.


Le contenu réel des réponses du participant est ce que la personne a caché inconsciemment, mais d'autres facteurs sont également importants. Le temps de réponse du participant, la pertinence des réponses au sujet, la popularité, la prévalence et l'originalité des réponses sont importants pour les évaluations.


Les résultats de ces évaluations peuvent indiquer des maladies telles que le trouble bipolaire, la schizophrénie, le trouble de la personnalité schizotypique, le trouble dépressif majeur, le trouble de la personnalité narcissique, les troubles anxieux et le trouble de stress post-traumatique. Mais en même temps, on ne peut pas obtenir directement des résultats définitifs avec ce test. Le test de Rorschach peut signifier beaucoup de choses différentes. À part de ces maladies, ça peut aussi donner des informations sur les pensées subconscients d’une personne. Pour cette raison, nous ne devons pas porter des jugements trop rapidement sur les résultats.



Works Cited:

https://www.researchgate.net/profile/Rakesh-Kumar-108/publication/325057434_Rorschach_Inkblot_Test_A_Guide_to_Modified_Scoring_System_Practical_Tips_Skills_for_Beginners/links/5c2521a0299bf12be39d4209/Rorschach-Inkblot-Test-A-Guide-to-Modified-Scoring-System-Practical-Tips-Skills-for-Beginners.pdf


https://openpsychometrics.org/tests/HEMCR/


https://www.theguardian.com/science/2017/feb/21/rorschach-test-inkblots-history


424 views0 comments

Recent Posts

See All
bottom of page