top of page

Le nouvel espoir de la Maladie d'Alzheimer: Le Lecanemab


Selon la définition de l'association de l'Alzheimer, c'est un type de démence qui provoque des troubles de la mémoire, de la pensée et du comportement. Les symptômes apparaissent généralement lentement et s’aggravent au fil du temps, devenant assez graves et interférant avec les tâches quotidiennes. Cette maladie est certainement la forme la plus commune de démence au monde, il représente de 50 à 80% des cas de démence. Avec le vieillissement, l'incidence augmente mais ce n'est pas un processus normal. Généralement, cette maladie apparaît après l'âge de 65 ans mais 5 % des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer en souffrent tôt, souvent dès 40 ou 50 ans. Il ne commence pas soudainement, c'est une maladie évolutive dont les symptômes s’aggravent progressivement au fil des ans. Au début, les pertes de mémoire sont légères, mais quand la maladie avance, les individus perdent leur capacité à tenir une conversation et à répondre à leur environnement. Les gens qui souffrent de cette maladie, ont huit ans pour vivre après les symptômes apparaissent fortement. On observe un taux de mortalité assez élevé étant donné qu'Il est la sixième cause de mortalité aux États-Unis. Malheureusement, il n'a pas une solution certaine aujourd'hui.


La maladie d’Alzheimer a deux types de lésions qui sont en cause: les dépôts amyloïdes et les dégénérescences neurofibrillaires. Ces lésions sont associées à une protéine : le peptide ß‑amyloïde pour les dépôts amyloïdes et la protéine tau pour les dégénérescences neurofibrillaires. Les chercheurs travaillant sur cette pathologie neurodégénérative sont encore divisés sur le point de savoir s'il s'agit de deux phénomènes distincts ou s'ils sont clairement liés et si l'accumulation de l'un engendre l'autre. Pourtant, ces deux protéines, bêta-amyloïde et tau, sont les principaux précurseurs de la recherche d'un moyen de guérir cette maladie, même si cela ne ralentit pas sa progression.

Bien qu'il n'y ait pas encore de solution définitive, des progrès ont été réalisés dans le traitement de cette maladie.

Premièrement, un groupe pharmaceutique qui est constitué des chercheurs américains et japonais, donne une bonne nouvelle pour ralentir le développement de la maladie d'alzheimer à la fin de 2022. Les laboratoires Biogen (États-Unis) et Eisai (Japon), qui ont mis au point le médicament, ont publié les résultats de l'étude. Le nom de ce médicament est «le lecanemab». Les résultats montrent que le lecanemab est l'un des premiers médicaments expérimentaux à ralentir la progression du déclin cognitif et fonctionnel d’un vaste groupe de patients atteints par les premiers stades de la maladie.


Lors des essais cliniques de phase 2, le lecanemab a permis de ralentir la progression de la maladie de 27 % en l'espace de 18 mois. Cette étude a été menée dans 235 sites en Amérique du Nord, en Europe et en Asie avec 1 795 adultes qui souffrent de démence légère liée à la maladie d'Alzheimer.


«Ces résultats montrent que le lecanemab permettra aux patients de disposer de plus de temps pour s'impliquer dans la vie quotidienne et vivre de manière autonome. Cela pourrait signifier de nombreux mois supplémentaires de reconnaissance de leur conjoint, de leurs enfants et de leurs petits-enfants» et «Les traitements qui apportent des avantages tangibles aux personnes atteintes de déficience cognitive légère (MCI) due à la maladie d'Alzheimer et à un stade précoce de démence liée à la maladie d'Alzheimer sont aussi précieux que les traitements qui prolongent la vie des personnes atteintes d'autres maladies incurables», a annoncé L'association de l'Alzheimer.


Après cette bonne nouvelle, le 3 mai 2023, le géant pharmaceutique américain Lilly a annoncé qu’elle a obtenu des bons résultats concernant le médicament «donanemab», qui cible la bêta-amyloïde. Le laboratoire a terminé la troisième phase d'un essai clinque qui a été mené auprès de 1 182 patients Alzheimer. Après un an de traitement, 47 % des patients traités par le donanemab n’ont pas montré l'aggravation de la maladie, il ralentit sa progression. Les participants qui ont reçu le donanemab, ont également montré une réduction de 36 % du déclin cognitif.


Le laboratoire annonce que ces mêmes tendances au ralentissement de la progression de la maladie d'alzheimer ont été observées chez 552 personnes présentant un stade plus avancé, bien que le médicament donanemab fonctionne mieux lorsqu'il est pris aux premiers stades de la maladie.

En conclusion, il existe beaucoup des gens ,surtout âgées, qui subisse de la maladie d'Alzheimer de nos jours, et malheureusement il n'y a pas un certain traitement. En dépit de cela, la technologie se développe et les scientifiques font des recherches pour trouver les médicaments. Les dernières nouvelles nous montrent qu'il y a toujours un espoir et les développements dans la santé continue rapidement.



Rédigé par: Zılal Alhas

Edité par: Şevval Kalkan



Oeuvres cités:

https://www.alz.org/fr/quest-ce-que-la-maladie-d-alzheimer.asp#:~:text=Alzheimer est un type de,interférant avec les tâches quotidiennes.

Comments


bottom of page