top of page

Le Regard et la Cognition: Les liaisons des mouvements des yeux et nos décisions



Les mouvements des yeux sont souvent considérés comme un réflexe naturel à ce que nous voyons autour de nous. Cependant, la recherche en psychologie cognitive a révélé que nos mouvements oculaires ont des effets sur nos processus décisionnels.




Le regard comme «Fenêtre de l'Âme»

Le célèbre adage «les yeux sont la fenêtre de l'âme» prend tout son sens lorsque l'on considère à quel point nos mouvements oculaires peuvent révéler nos pensées et nos intentions. Les psychologues ont découvert que les yeux peuvent trahir nos préférences, nos hésitations et même nos mensonges.



L'une des premières découvertes dans ce domaine a été celle du «regard prédictif».

Lorsque nous observons une scène ou une image, nos yeux se déplacent instinctivement vers les éléments qui attirent le plus notre attention. Cette tendance est largement inconsciente, mais elle révèle beaucoup sur ce qui se passe dans notre esprit. Par exemple, si nous regardons un écran rempli d'images de différents aliments, nos yeux se dirigeront presque immédiatement vers ceux que nous préférons.



Les mouvements oculaires et la prise de décision

Les chercheurs ont également découvert que nos mouvements oculaires peuvent influencer la manière dont nous prenons des décisions. Une étude célèbre menée par Dan Ariely, professeur de psychologie et d'économie comportementale à l'Université Duke, a montré comment les yeux peuvent jouer un rôle dans nos choix alimentaires.


Dans cette expérience, les participants devaient choisir entre un gâteau au chocolat et un fruit. Les chercheurs ont constaté que lorsque les participants regardaient le gâteau au chocolat pendant une période plus longue, ils étaient plus susceptibles de le choisir, même s'ils avaient initialement l'intention de choisir le fruit. Les mouvements oculaires semblaient renforcer leur désir pour le gâteau, les poussant ainsi à prendre une décision différente de celle qu'ils avaient envisagée.














La psychologie derrière les mouvements oculaires

Pour comprendre pourquoi nos mouvements oculaires ont un tel impact sur nos décisions, il est essentiel de plonger dans la psychologie qui les sous-tend. L'une des théories clés est celle de l'attention visuelle sélective. Cette théorie suggère que notre cerveau alloue automatiquement plus de ressources mentales aux objets qui attirent notre attention visuelle.


Lorsque nous regardons quelque chose de manière prolongée, notre cerveau commence à lui accorder plus d'importance, ce qui peut influencer notre perception et nos choix.



Les applications pratiques

La compréhension des liens entre les mouvements oculaires et nos décisions peut avoir des applications pratiques dans de nombreux domaines. En marketing, par exemple, les spécialistes peuvent utiliser cette connaissance pour concevoir des publicités et des emballages qui attirent l'attention des consommateurs vers les produits qu'ils souhaitent promouvoir.


Dans le domaine de l'éducation, les enseignants peuvent surveiller les mouvements oculaires des élèves pour déterminer s'ils sont engagés dans le contenu pédagogique. Si un élève fixe longuement un endroit particulier d'une page de manuel, cela peut indiquer une confusion ou un intérêt accru, ce qui permet à l'enseignant d'ajuster son enseignement en conséquence.



Une étude plus qui a été faite dernièrement

Cette nouvelle étude a été menée dans le but d'évaluer la validité de l'hypothèse précédemment établie selon laquelle les mouvements corporels, comme les mouvements des yeux ou de la main, ne seraient pas affectés par les activités de prise de décision lorsque ces mouvements ne sont pas directement liés à la prise de décision elle-même.


Pour ce faire, les chercheurs de l'Université de Tohoku ont demandé aux participants de déplacer leurs yeux et leur main droite vers des cibles qui n'avaient aucune pertinence pour une tâche de prise de décision visuelle en cours. Les participants ont ensuite été soumis à une tâche distincte dans laquelle ils devaient décider et rapporter la direction d'un stimulus visuel qui leur était brièvement présenté à l'écran, ce que l'on appelle une tâche de prise de décision visuelle. Par la suite, ils ont effectué une tâche dans laquelle les mouvements oculaires et les mouvements de la main n'avaient aucun rapport avec la prise de décision. En comparant les résultats des deux tâches, les chercheurs ont pu identifier et mesurer tout impact de la prise de décision sur les mouvements des yeux et de la main qui n'étaient pas liés aux décisions elles-mêmes.


Les conclusions ont révélé que la prise de décision visuelle interférait avec les mouvements oculaires non liés, tandis que les mouvements de la main n'étaient pas affectés. Le chercheur Kazumichi Matsumiya, affiliés à l'École supérieure des sciences de l'information de l'université Matsumiya commente : «Cela démontre que les signaux nerveux liés à la prise de décision continuent d'influencer le système oculomoteur des mouvements oculaires, même lorsque de multiples actions motrices ne sont pas directement liées aux décisions.»


Les chercheurs estiment que ces résultats pourraient contribuer au développement de nouvelles technologies permettant de détecter quand des prises de décision se produisent mentalement, même en l'absence de mouvements oculaires.



En conclusion, nos mouvements oculaires ne sont pas simplement des réactions passives à ce que nous voyons, mais ils jouent un rôle actif dans nos processus décisionnels. Ils peuvent révéler nos préférences, influencer nos choix et même dévoiler nos intentions.



Rédigé par: Zılal Alhas

Edité par: Şevval Kalkan et Defne Suyabatmaz



Oeuvres cités:

Neuroscience News. (2023). Eye Movements Reveal Your Decisions, Even When They Shouldn’t.

Slate.fr. (2022, December 19). La vitesse du mouvement de vos yeux indique vos préférences | Slate.fr. Slate.fr. https://www.slate.fr/story/237881/vitesse-mouvement-yeux-indique-preferences-choix-decision-pensees


Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page