top of page

La pollution de l'air n'est pas seulement nocive pour le corps : Ses effets sur la psychologie


La loi sur l’air de 1996 en propose la définition de la pollution de l’air suivante : «Constitue une pollution atmosphérique […] l'introduction par l'homme, directement ou indirectement, dans l'atmosphère et les espaces clos, de substances ayant des conséquences préjudiciables de nature à mettre en danger la santé humaine, à nuire aux ressources biologiques et aux écosystèmes, à influer sur les changements climatiques, à détériorer les biens matériels, à provoquer des nuisances olfactives excessives.» Donc, la pollution de l’air est un des grands problèmes pour la santé humaine. On connait généralement ses effets sur le corps humain comme l’asthme, les crises cardiaques, les infections chroniques des voies respiratoires etc.


Néanmoins, il y a beaucoup de recherches menées pour montrer que la pollution de l'air n'est pas seulement nocive sur notre corps mais aussi sur notre psychologie. L'une des recherches récentes dans ce domaine qui a donné des résultats très importants est une étude menée au Royaume-Uni. Les scientifiques des universités d'Oxford, de l'Imperial College de Londres et de Pékin ont recruté 389 195 personnes au Royaume-Uni entre 2006 et 2010. Aucun des participants n’avait jamais subi d’épisodes de dépression ou d’anxiété selon les données de UK Biobank. Les experts ont noté les niveaux de dioxyde d'azote et d'oxyde nitrique, allant de PM2,5 à PM10, tout en modélisant les régions où vivaient les participants. Après en moyenne 11 ans de suivi, les données ont été analysées en 2022. Les résultats publiés en février 2023 dans le «Journal of the American Medical Association Psychiatry»indiquent que sur cette période, 13 131 participants ont été diagnostiqués dépressifs et 15 835 autres patients ont développé des troubles d’anxiété.


Concluant que la pollution de l'air provoque une anxiété et une dépression grave, les experts ont découvert qu'une exposition prolongée à de faibles niveaux de pollution est tout aussi dangereuse qu'une exposition à des niveaux élevés. L'article comprenait également les déclarations suivantes : «Étant donné que les normes de qualité de l'air de nombreux pays sont encore bien en dessous de la ligne directrice de la 'qualité de l'air mondiale 2021' préparée par l'Organisation mondiale de la santé, des normes ou des réglementations plus strictes pour le contrôle de la pollution de l'air devraient être mises en œuvre dans le période à venir.»



De plus, il y a des études qui montrent le rôle de la pollution d’air dans le développement d’autres troubles mentaux comme la schizophrénie, la démence, la maladie d’Alzheimer etc.



Comment la pollution atmosphérique peut-elle agir sur la santé mentale?

La docteur turque Gizem Durcan, qui a mené des recherches sur ce sujet, a déclaré que la pollution de l'air provoque des changements structurels et fonctionnels dans les cellules cérébrales. Elle dit: «Il y a probablement plus d'un mécanisme, les particules qui causent la pollution de l'air atteignent le système nerveux central, à savoir notre cerveau, à travers les cellules nerveuses qui assurent la transmission des odeurs et la circulation systémique, où elles provoquent une inflammation et des dommages oxydatifs. Les particules (PM2,5) d'un diamètre aérodynamique de 2,5 micromètres ou moins, qui causent la pollution de l'air, perturbent la barrière cérébrale. C'est-à-dire que les substances qui ne doivent pas passer de la circulation au cerveau deviennent capable de passer parce que la barrière qui empêche leur passage est brisée.» Donc, les particules qui causent la pollution de l’air, affectent les cellules cérébrales et à cause de cela, les gens sont plus sujets à la dépression, à l'anxiété et aux autres troubles mentaux.


Comment se protéger de la pollution de l'air et des problèmes de santé mentale?

La réduction de la pollution de l'air relève avant tout de la responsabilité de l'État. Les États devraient prendre des mesures et promulguer des lois à cet égard pour trouver des solutions. Mais comment pouvons-nous nous protéger ?

  • Ça pourrait être utile de chercher un traitement de santé mentale.

  • Vous pouvez surveiller la qualité de votre air intérieur et prendre des mesures selon ces données.

  • Ce serait bien si vous améliorez la qualité de l’air à la maison en utilisant un purificateur d'air ambiant ou un purificateur d'air pour toute la maison.

En conclusion, la pollution de l’air n’est pas seulement nocive pour notre santé phsique mais aussi pour notre santé mentale. Les recherches montrent qu’elle cause des problèmes psychologiques tels que la dépression et l’anxiété. Toutes ces études sont la preuve que nous devons prendre des mesures pour protéger notre corps et notre psychologie.

Le purificateur d'air



Oeuvres cités:

Posts récents

Voir tout

Comentarios


bottom of page